La blatte

Très connu pour transmettre des maladies à l’homme (salmonellose, exéma, asthme chez les personnes les plus fragiles). Un traitement est impératif dès les premiers signes d’apparition de blattes. Cet insecte se reproduit très rapidement et sa rapidité de propagation ne fait plus de doute.


Blattella Germanica

La Blatte Germanique (ou Blattella Germanica) est la plus répandue en Europe. Elle n’a cependant aucune origine germanique, eux-même la surnomment la « Blatte Hollandaise ». Elle vient en réalité d’Afrique de l’ouest et est arrivée par bateaux il y a près de 200 ans.

Elle représente 90% des infestations.


Comment détecter la présence de blattes/cafards ?

Les cafards ne se montrent pas facilement. Ayant pour habitude de rester bien caché toute la journée, ce n’est que la nuit tombée qu’ils commencent à s’activer, ils peuvent passer inaperçus pendant un long moment même à l’intérieur de vos espaces de vie. En cas de suspicion d’une présence de cafards dans vos murs, il est important de reconnaître les signes caractéristiques qui confirment souvent une invasion de cafards.

  1. Cafards vivants ou morts – La première rencontre désagréable avec les cafards arrive souvent de façon complètement impromptue et inattendue: pendant la nuit on allume la lumière de la cuisine et on découvre les cafards grouillant par terre ou sur le plan de travail essayant de se réfugier au plus vite dans la première cachette à leur portée. Si vous constatez une infestation de cafards il est recommandé d’agir rapidement, car un cafard visible peut facilement en cacher 200. Si vous détectez des cafards en journée c’est souvent mauvais signe, une infestation sérieuse avec une population très dense dans les cachettes doit se trouver dans votre maison.
  2. Poches d’œufs et reste de cocon – Les cafards pondent des poches dans lesquelles se trouvent les œufs. Ces poches ainsi que les restes de cocons des larves sont un signe d’une infestation de cafards. Les cafards lors de leur développement passent par plusieurs mues. Leur vieille peau tombe et a l’aspect d’une capsule transparente se trouvant souvent à proximité des nids. De même les poches avec ou sans œufs se retrouvent souvent à proximité des cachettes.
  3. Traces d’excréments – Les déjections des cafards sont également un signe caractéristique. Cela ressemble à des restes de café moulu et long d’un mm. Sur les murs et autres surfaces verticales les traces des déjections ayant coulées ont une forme quelque peu allongée. Ces traces sont également surtout à proximité des cachettes préférées des cafards.
  4. Mauvaise odeur – Les cafards diffusent une substance malodorante. Cette odeur nauséabonde augmente proportionnellement avec l’importance de l’infestation. Les cafards dégagent en effet des phéromones, c’est leur moyen de communication et de reconnaissance. Cette substance joue également un rôle important dans la reproduction.
  5. Dégâts alimentaires – Les cafards s’attaquent de préférence aux denrées alimentaires, même les emballages sont rarement un frein pour eux. Les fortes pièces buccales viennent facilement à bout de papier, de carton, de plastique et d’autres matières. Si vous remarquer des traces sur les aliments, il peut probablement s’agir d’un signe d’une infestation de cafards. Avant tout ils aiment les consistances molles en phase de pourriture et au goût sucré, comme des fruits par exemple.

Demandez votre devis GRATUIT DEMANDER UN DEVIS Réponse garantie sous 24h
Les Atouts de Cartes & Services :
  • Nos techniciens disposent des habilitations et formations nécessaires à ce type d'intervention
  • Constamment informés des dernières technologies
  • Tarifs compétitifs
  • Discrétion assurée
  • Véritable suivi des interventions informatisées

Comment limiter l'infestation ?

La meilleure solution consiste à « couper les vivres« , mais cela implique une discipline et un ensemble de précautions qui sont souvent plus contraignantes qu’il n’y parait, d’autant que le processus s’inscrit obligatoirement dans la durée. Chacun devra donc trouver la solution la plus adaptée à son style de vie, le but étant au final d’affamer l’ennemi et de le dissuader ainsi de rester sur place ou de venir s’y installer.

Pareillement il est souhaitable d’assoiffer les blattes. Il faut donc penser à essuyer les parois des éviers, baignoires, lavabos, et autres bacs à douche, sachant que toute goutte d’eau résiduelle peut faire office d’abreuvoir.